Jusqu’aux os

D’après le roman de Claudine Galea (éditions Actes Sud).

« L’été va nulle part, à Gloucester. Elle a quinze ans, elle passe du cours d’anglais à la famille d’accueil sans voir personne. Elle est sur le chemin de la transparence. Elle reçoit des lettres de sa mère, étouffantes, toxiques.

Il arrive, il s’appelle Eric, il est grand, il a les yeux noirs. Il mélange sa salive à la sienne, il verse le contre-poison. Dans sa chaleur, elle invente leur histoire, un monde de vies fluides et tendres. Ils ne se quittent plus, ils décollent très haut au-dessus des étoiles et la pluie cesse à Gloucester.

C’est la première histoire, folle et indestructible. L’histoire d’un amour tatoué sur les os. »

Rythmique, rapide et poétique, l’écriture de Claudine Galea nous entraîne dans le vécu et les sensations de l’héroïne.
C’est par un important travail corporel, chorégraphique, et une scénographie épurée que la comédienne souhaite amener le spectateur dans un monde entre rêves et réalité.

 

image

Jeu/Adaptation : Maïa Arnaud
Musique : Romain Dubois
Costume : Marie Almosnino
Lumières : Arthur Blondeau
Durée : 1h15.
A partir de 12 ans.

 

Joué :

  • les 8 et 9 mars 2016 au Carré 30 (Lyon) ;
  • le 30 juillet 2016 au Café de la Pente (Rochefort-en-Terre) ;
  • le 11 février, 12 mai et 21 décembre 2017 à la MJC de Vaulx-en-Velin ;
  • le 17 mai 2017 aux Allumés de la Lanterne (Lyon) ;
  • 16 mars 2018 au Carré 30.

 

Accès au dossier de création : ici